Acupuncture et ventouses

Vous avez peut-être remarqué les marques présentes sur le dos du nageur Michael Phelps lors des derniers jeux olympiques? Ces marques rondes d’un rouge vif ou foncé sont causées par les ventouses.

ventousesLes ventouses comptent parmi les outils dont l’acupuncteur dispose pour traiter selon les principes de la médecine traditionnelle chinoise et peuvent aider dans plusieurs problèmes de santé.

Personnellement, je les utilise surtout dans les cas de lombalgies ou de douleurs musculaires. La plupart du temps, l’utilisation des ventouses permet un soulagement des tensions musculaires pendant le traitement ou dans les jours qui suivent.

J’utilise les ventouses de verre, mais il existe aussi, comme vous verrez dans la vidéo suivante, des ventouses en acrylique. Les deux procurent le même effet, une succion des tissus et liquides interstitiels visant à permettre un drainage et une circulation dans la zone atteinte.

Nul besoin d’être un nageur olympique pour recevoir un tel traitement, plusieurs acupuncteurs continuent de pratiquer cet art ancestral.

N’hésitez pas à communiquer avec moi pour toutes vos questions.

Mylène Veilleux, ac.

L’acupuncture pour arrêter de fumer

Vous êtes nombreux à avoir entendu parler d’un traitement au laser pour arrêter de fumer. Ce traitement, que l’on vous offre à prix d’or, pourrait être le même que celui que vous obtiendriez auprès d’un acupuncteur. La loi est stricte en ce qui concerne l’insertion d’aiguilles aux points d’acupuncture au Québec, mais les entreprises vous offrant des traitements au laser bénéficient d’un vide juridique en ce qui concerne l’administration du laser sur les points d’acupuncture. Certains acupuncteurs utilisent d’ailleurs le laser lorsqu’ils traitent leurs patients et actuellement vous pourriez payer entre 50$ et 75$ pour un traitement d’acupuncture, soit beaucoup moins que ce que vous coûtera un traitement au laser que vous proposent ces entreprises.

stop-smoking

Dans une revue scientifique publiée en 2013 des différentes méthodes offertes pour arrêter de fumer, les auteurs n’ont pas pu comparer les résultats du traitement au laser à ceux de l’acupuncture par manque de données probantes sur le traitement au laser (cliquez ici pour consulter l’article). Les résultats sont d’ailleurs pauvres en ce qui concerne l’efficacité de l’acupuncture elle-même, mais il est possible que les résultats soient très comparables entre les deux thérapies.

Quand une personne souhaite prendre rendez-vous avec moi pour l’arrêt du tabac, je lui recommande de cesser de fumer 24 heures avant notre première rencontre. Si elle arrive dans mon bureau sans avoir fumé depuis 24 heures, cela m’indique que la personne est vraiment prête et motivée à arrêter de fumer. Après 24 heures, les premiers symptômes de sevrage se font souvent sentir, mon traitement visera donc à les diminuer, éviter de compenser dans la nourriture, stimuler l’odorat pour espérer développer un dégoût de l’odeur de la cigarette, amorcer une détoxication de l’organisme et calmer le stress.

Une grande part de mon intervention se fera dans la rencontre d’évaluation. J’explique alors qu’il ne faut pas voir une rechute comme un échec. Fumer une cigarette une fois ne veut pas dire abandonner sa démarche. J’incite mes patients à cultiver la compassion pour eux-mêmes. Je leur explique que fumer est un plaisir et les invite à récompenser leurs efforts dans un délai rapproché au début de la démarche puis de plus grosses récompenses pourront venir après des périodes plus grandes d’abstinence, par exemple après 1 semaine, 1 mois, 3 mois…

Avec ou sans timbre de nicotine (patch)?

Comme j’explique à mes patients, s’ils utilisent timbres de nicotine ou cigarettes électroniques, ils auront deux sevrages à vivre. Le premier pour casser l’habitude de fumer et le second pour cesser la nicotine. Je recommande souvent de cesser sans ces supports, ce sera un coup dur à passer, mais c’est possible! Si toutefois c’était trop difficile d’arrêter de fumer sans support, j’offre de suivre de façon plus serrée chaque étape du sevrage en acupuncture.

Vous pensez arrêter de fumer? N’attendez plus, aujourd’hui est le meilleur jour pour écraser.

Mylène Veilleux, ac.

L’acupuncture et la douleur

La douleur est différente d’un individu à l’autre pour un même problème. Certains ont un seuil de tolérance à la douleur très élevé tandis que d’autres ne la supportent pas. La douleur peut cacher un autre problème de santé, ce qu’il faut aussi garder en tête dans l’évolution de chaque cas.

Lorsque vous consultez un acupuncteur pour le traitement de votre douleur, vous pourriez avoir déjà essayé plusieurs autres avenues ou l’acupuncture pourrait être votre premier choix. Vous pourriez avoir été évalué par un médecin ou non. Vous pourriez avoir un diagnostic précis ou pas. L’acupuncteur pourra vous aider avec votre douleur, mais il pourrait venir un moment où vous aurez besoin de voir un médecin pour être évalué. Cela s’imposera surtout si vous n’avez aucune amélioration ou si vous avez une aggravation durable de votre état après une séance d’acupuncture. Il n’est pas rare que vous ressentiez une aggravation de vos symptômes après un traitement, mais cet état ne devrait pas persister au-delà de 48 heures.

Il peut être délicat de traiter la douleur. J’ai constaté une difficulté à soulager les patients atteints d’allodynie, une condition où un simple toucher est douloureux et qui peut survenir après des traitements de chimiothérapie dans des cas de cancer, par exemple. Cela dit, lorsque la science moderne n’offre plus de soulagement, l’acupuncture vaut la peine d’être essayée.

Plusieurs mécanismes d’action

L’acupuncture dans le traitement de la douleur peut agir de différentes manières. Avec les aiguilles, l’acupuncteur peut atteindre un point douloureux précis de la musculature et permettre de relâcher une tension. Lorsque le bon point est atteint, le soulagement peut même être immédiat et durable. Cependant, s’il rate sa cible, l’acupuncteur aura tout de même suscité une réponse de l’organisme qui aura un effet analgésique sur le corps entier. L’acupuncteur peut utiliser des points localement sur le site de la douleur ou encore sur des sites situés sur la même chaîne musculaire ou ailleurs sur le corps. Il pourra aussi utiliser des points de l’oreille qui présente une cartographie particulière du corps et permet de traiter sans blesser davantage la région, si nécessaire. L’auriculothérapie est utilisée dans plusieurs applications dont celle de la douleur chronique en remplacement des narcotiques. Dans la vidéo qui suit, vous pourrez voir comment l’acupuncture est administrée aux pilotes de l’armée américaine :

Lorsqu’on me consulte pour des cas de douleur, j’informe mes patients que l’acupuncture devrait apporter un soulagement d’ici 3 à 5 traitements. Je n’hésite pas à référer un patient à un autre thérapeute si je crois que l’acupuncture n’est pas ce qui convient ou à le diriger vers un médecin, si je crois que la lésion nécessite d’être évaluée.

Quelque soit le site de votre douleur et son intensité, vous pourriez essayer l’acupuncture, en autant que votre cas ne nécessite pas de soins d’urgence à l’hôpital. Dans le doute, vous pouvez appeler info-santé au 811, afin que l’on vous oriente adéquatement.

Mylène Veilleux, ac.

Acupuncture – le commencement

mveilleuxac

Après de nombreuses années à accomplir des tâches administratives dans différentes entreprises, j’ai décidé de retourner aux études pour devenir acupunctrice. À près de 40 ans, j’entreprenais un programme de trois ans d’études au Collège de Rosemont que je terminais en 2013. Cette aventure allait me permettre de me rapprocher de ma nature profonde de plus en plus.

J’éprouve beaucoup de satisfaction lorsque dans ma profession, je reçois une personne que je pourrai aider, tant par mon écoute que par les effets du traitement d’acupuncture que je lui aurai prodigué. Je savais que j’aimais aider les gens, je l’avais expérimenté dans le service à la clientèle et j’avais besoin d’aller plus loin dans cette direction. Il y a tant de souffrance dans notre monde et je savais que je pourrais en comprendre plus d’une.

Dans les années 90, j’ai eu deux accidents de voiture qui allaient probablement changer le cour de ma vie définitivement. Chacun d’eux a laissé des traces qui n’ont pas parues immédiatement, mais des années plus tard, les longues heures de travail à l’ordinateur allaient avoir raison de mon endurance physique et il n’était plus question de continuer comme cela avec une cervico-brachialgie aussi débilitante. L’acupuncture s’est donc imposée à moi, non pas juste comme thérapeutique, mais comme solution à améliorer ma qualité de vie.

Les traitements de physiothérapie, les massages, l’acupuncture, le yoga, la chiropractie et les exercices de réadaptation n’allaient que me permettre de réintégrer mon milieu de travail de façon temporaire. Le médecin qui me suivait l’avait bien comprit, mais il ne pouvait pas me le dire en ces mots. De mon côté, je me suis battue contre vents et marrées pour obtenir du temps partiel dans mon milieu de travail. À cette époque, mes besoins financiers me permettaient de travailler seulement trois jours par semaine et, alors que je demandais à mon employeur de réduire mes heures de travail, je me faisais dire que ce n’était pas possible. Je refaisais mes calculs et le bilan de mon état de santé et cet obstacle devenait de plus en plus difficile à surmonter. J’ai donc passé toutes les professions en commençant par la lettre A et envisagé toutes les possibilités en passant par plombier et électricien pour en revenir au A et choisir l’acupuncture.

Au Québec, les acupuncteurs sommes privilégiés, la profession d’acupuncteur se pratique après seulement trois années de cégep, une formation gratuite. L’examen final, reconnu par l’Ordre des acupuncteurs du Québec, nous donne le droit d’exercer ce métier de façon autonome. Il y a bien entendu quelques obligations à respecter, mais ce n’est que peu de choses pour avoir le privilège d’exercer cette merveilleuse profession.

Mylène Veilleux, ac.